La face larvée de l’Europe : Breivik’s Statement de Milo Rau

Kathrin-Julie Zenker

 

Abstract

EnglishFrench

Since the turn of the century, in a manner both covert and indisputable, the West has been consumed by a disturbing political and ethical contradiction. The definition of European identity as democratic, liberal and cosmopolitan is no longer unanimous: the patriots of a new conservative revolution dream of a Christian Europe, an authoritarian nationalism and an ethnically purified society. The heroic figure of the identitarian movement is the warrior (spartan or chivalrous) who saves Europe from its decline and decomposition.As part of the aesthetic movement of New Realism, Swiss director Milo Rau, created in 2012 a documentary performance Breivik’s Statement. Within a minimalist scenic device, without recourse to fictionalization, Rau (ex)poses on stage the speech that Anders Breivik himself addressed in April 2012 to the Federal Court of Oslo in order to ideologically support his actions. Instead of reshaping reality aesthetically, Milo Rau’s stage reenactment simply put the viewer in the presence of world events. His theater demystifies, literally illuminates – even the hidden face of the shared narrative that we call Europe.

Keywords: Breivik’s Statement (2012), cultural identity of Europe, documentary performance, identitarian movement, Milo Rau, New Realism

Depuis le tournant du siècle, d’une manière à la fois larvée et incontestable, l’Occident est rongé par des oppositions politiques et éthiques inquiétantes. La définition de l’identité européenne comme démocratique, libérale et cosmopolite ne fait plus l’unanimité: les patriotes d’une nouvelle révolution conservatrice rêvent d’une Europe chrétienne, autoritaire-nationaliste et ethniquement purifiée. Le discours identitaire se loge aujourd’hui au centre de la société européenne – la grande majorité se distancie des actes d’un terroriste comme Anders Breivik mais une minorité grandissante fait ouvertement écho à sa pensée.

S’inscrivant dans le courant esthétique d’un Nouveau Réalisme, le metteur en scène suisse Milo Rau crée en 2012 le spectacle Breivik’s Statement. Au sein d’un dispositif scénique minimaliste, sans recourir à une fictionnalisation, Rau (ex)pose sur scène le discours que Breivik adresse lui-même en avril 2012 à la cour fédérale d’Oslo afin d’étayer idéologiquement ses actes. Sans modification du document textuel, Rau crée une subtile dramaturgie du décalage: à travers la technique du cross-casting, la reconstitution scénique met le spectateur en présence de la complexité du discours identitaire. Les créations de Rau sondent l’enfermement dans des réflexes perceptifs, généralement empruntés au régime médiatique. Son théâtre démystifie, éclaire littéralement – même la face larvée de cette narration partagée que nous appelons Europe.

Mots clés : Breivik’s Statement (2012), dispositif documentaire, identité culturelle de l’Europe, Milo Rau, mouvement identitaire, Nouveau Réalisme

This article is reserved for Eastap members

Top